19 août 2009

Babe Ruth, The Bambino

baberuth

Babe Ruth, de son nom complet George Herman Ruth, icône des New York Yankees, est certainement le joueur de base-ball le plus connu de ce côté de l'Atlantique. Surnommé « The Bambino », « The Sultan of Swat » ou plus simplement « The Babe », il est considéré comme le plus grand joueur de baseball de tous les temps. Si le nom de Babe Ruth est désormais associé à l'histoire des New York Yankees et aux records offensifs, c'est dans sa ville natale de Baltimore (où il est né le 6 Février 1895) et en tant que lanceur qu'il a débuté en professionnel (quelques semaines pour les Baltimore Orioles), et c'est pour les Red Sox de Boston qu'il a commencé à établir différents records de la MLB (Major League Baseball) et gagné ses premières World Series (3 victoires en 1915, 1916 et 1918). (1) 


Dès le début, Ruth s'affirme comme un excellent lanceur, et même le meilleur lanceur gaucher des ligues majeures avec 65 victoires en trois ans (1915-1917). Ce n'est à partir de 1918 qu'il mettra l'accent sur l'attaque en affichant 95 matches à la batte contre 20 au monticule (52 contre 41 en 1917). Il rejoindra les Yankees après la saison 1919, et ne lancera plus que 5 matches jusqu'à la fin de sa carrière, qui seront uniquement des victoires. Ruth aura accumulé quelques victoires avec New York, notamment 4 titres suprêmes (1923, 1927, 1928 et 1932), alors que cette équipe n'avait jamais gagné les séries mondiales auparavant. C'est pourquoi le « Yankee Stadium » est surnommé « la maison que Ruth a construite » (en anglais "The House that Ruth Built"). Cependant, ces titres doivent beaucoup à d'autres vedettes exceptionnelles, telles Lou Gehrig. En revanche, Ruth ne doit qu'à lui-même ses records de coups de circuit, s'imposant comme le premier véritable « cogneur » de l'histoire de ce sport. À l'époque où il commençait à faire régulièrement parler de lui, les meilleurs marqueurs en produisaient de 10 à 15 home runs (*);"> par saison. Ruth en marquera 29 pour sa dernière saison avec les Red Sox de Boston (1919) et 54 pour sa première avec les Yankees. Quand il atteint la barre mythique des 60 coups de circuit en 1927, il « pèse » 14 % du total de la Ligue Américaine de Baseball. Babe Ruth prit sa retraite en 1935 après avoir disputé 28 matchs avec les médiocres Braves de Boston. Le 30 Mai, il disputa son dernier match en MLB face aux Philadelphia Phillies, son 2 503ème en Ligue Majeure ! Il fit partie des 5 premiers joueurs introduits au National Baseball Hall of Fame en 1936 en compagnie de Ty Cobb, Honus Wagner, Christy Mathewson et Walter Johnson. Il s'éteindra à New-York des suites d'un cancer de la gorge le 16 Août 1948 à l'âge de 53 ans. Durant toute sa carrière, Ruth a frappé 714 home runs. Depuis seul deux joueurs ont fait mieux : Hank Aaron (755) et Barry Bonds (719 qui a dépassé Ruth au mois de mai 2006). Ce dernier, bien que très fortement suspecté d'avoir utilisé des produits dopants, pourrait bientôt effacer le record d'Aaron des tablettes. Les nombreux records de Ruth qui semblaient intouchables au moment de sa retraite sont presque tous tombés mais des décennies plus tard. Par exemple, son record de 60 home runs frappés en une saison en 1927 (il avait porté auparavant ce record à 29 en 1919 - saison de 140 matchs, à 54 en 1920 - 154 m. et à 59 en 1921 - 154 m.) ne fut battu qu'en 1961 par Roger Maris (61) mais une saison comportait 162 matchs en 1961 contre seulement 154 à l'époque de Ruth. Le record actuel est détenu par Barry Bonds avec 73 home runs frappés en 2001. Cependant les performances de Bonds comme celles des cogneurs de ces dernières années, qui pulvérisèrent les anciens records, comme Sammy Sosa et Mark McGwire sont toutes entachées par des suspicions de dopage. McGwire a d'ailleurs récemment avoué avoir pris de l'androsténédione, un stéroïde anabolisant. Quant à Bonds, il fut plus ou moins impliqué dans l'affaire BALCO.


Première grande star du sport américain, icône de son sport, lié à jamais aux New York Yankees, Babe Ruth est peut-être bien un des seuls baseballeurs dont le nom est connu des non-spécialistes de ce côté-ci de l'Atlantique. Babe Ruth a un statut légendaire qu'aucun autre joueur de son sport n'égalera certainement jamais...


baberuthdessin

(*) Je suppose que vous n'êtes pas tous des spécialistes du baseball donc voici une petite explication, assez basique et simple j'espère, sur le homerun, appelé en français le coup de circuit. Si le batteur envoie la balle hors des limites du terrain, il réalise un homerun. Ce coup permet au frappeur et à tous ses coéquipiers déjà sur des bases de faire le tour de toutes les bases et de revenir au marbre, marquant chacun un point. Il est également possible de réaliser un homerun sans sortir la balle du terrain. Si elle est suffisamment long (ou si la défense connait des problèmes de réception) pour permettre au frappeur et à ses coéquipiers de faire le tour des bases.

(1) Les Boston Red Sox n'ont plus remporté aucune World Series après la vente de Babe Ruth aux Yankees pendant plus de 80 ans ! De plus, la vente de Ruth à Yankees coïncida avec les premiers titres des Yankees. Cette longue traversée du désert des Red Sox fut surnommé "The Curse of the Bambino" (La Malédiction du Bambino). Durant toutes ses années, les Yankees remportèrent 26 World Series (de 1923 à 2000) tandis que les Red Sox échouèrent 4 fois en finale (1946, 1967, 1975 et 1986). Cette malédiction prit fin en 2004 lorsque la franchise de Boston réalisa un exploit en finale de la Ligue Américaine (équivalent aux finales de conférences en NBA et NHL). Dans une série au meilleur des 7 manches face aux New York Yankees, ils réalisèrent un exploit unique dans l'histoire du baseball : après avoir perdu les 3 premières manches, ils remportèrent les 4 suivantes et se qualifièrent pour les World Series. Ils vainquirent aisément les Saint-Louis Cardinals par 4 victoires à 0, remportant ainsi leur 6ème titre, le premier titre depuis 1918 ! En 2005, les Chicago White Sox ont fait encore mieux en effaçant près de 90 ans de disette : ils ont en effet remporté leur 3ème titre après ceux de 1906 et ... 1917 ! Ils mettaient ainsi fin à une autre malédiction : The Curse of The Black Sox, référence aux World Series de 1919 perdues par les White Sox face aux Cincinnati Reds (alors qu'ils étaient favoris) et à un scandale qui s'en suivit, le bien nommé Black Sox Scandal. Plus ou moins bien payés, certains joueurs de Chicago, selon la rumeur, cédèrent à la tentation et montèrent uns stratagème avec des bookmakers afin de perdre volontairement la série finale, pour se venger également du propriétaire de l’époque Charles Commiskey. Très avare envers ses joueurs, il voulait que ceux-ci lavent eux même leurs uniformes et plusieurs refusèrent, si bien que leurs chaussettes devinrent noires (de là le terme des Black Sox). Ce qui choqua après coup, ce fut le fait que plusieurs grands joueurs semblaient impliqués dans cette étrange affaire. Le complot ne fut révélé au grand jour qu’à la fin de la saison 1920. Blanchis lors d’un procès, les joueurs en question furent néanmoins bannis à vie du baseball.

Posté par xav73 à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Babe Ruth, The Bambino

Nouveau commentaire