19 août 2009

"Sir, you are the greatest athlete in the world."

jimthorpe


Quel athlète exceptionnel que ce Jim Thorpe ! Américain, en partie Français, Indien et irlandais, double champion olympique, joueur professionnel de football américain et de baseball, pratiquant aussi le basket-ball, touche-à-tout de génie tel est le portrait succinct de celui que l'on considère comme l'un des plus grands athlètes du XXème siècle. De son vrai nom Wa Tho Huck (« Sentier Brillant »), Jim Thorpe est né dans la réserve des Sac and Fox en Oklahoma le 28 Mai 1887 ou 1888 (sa date de naissance reste controversée). Il fit des études à l'université indienne de Carlisle (Pennsylvanie) avec laquelle il participe aux compétitions de football américain (jouant à divers postes selon les rencontres), de baseball, de lacrosse et bien sûr d'athlétisme. Il se fit pour la première fois remarquer en 1911 lorsque lors d'un match de football américain face à Harvard (18-15) il marqua tout les points de son équipe (quatre field goals et un touchdown). Son équipe termina la saison avec un bilan de 11 victoires pour une seule défaite. L'année suivante, il mena Carlisle au titre national universitaire, marquant 25 touchdowns et 198 points. Cette même année, il fut sélectionné pour participer aux Jeux Olympiques de Stockholm dans les épreuves combinées du pentathlon (saut en longueur, lancer de javelot, 200 mètres, lancer du disque et 1 500 mètres) et du décathlon (100 mètres, saut en longueur, saut en hauteur, lancer du poids, 400 mètres, lancer du disque, 110 mètres haies, saut à la perche, lancer de javelot, 1 500 mètres) qui faisaient leur apparition aux JO ainsi qu'en saut en longueur et en hauteur (avec élan dans les deux cas, précision importante puisqu'à Stockholm les épreuves sans élan de hauteur et longueur faisaient leur dernière apparition aux JO).


La première épreuve programmée était le pentathlon. Thorpe remporta 4 des 5 épreuves, n'échouant qu'au lancer du javelot où il prit une très méritoire 3ème place en tenant compte du fait qu'il n'avait pratiqué cette discipline avant 1912. Il remporta bien évidemment la médaille d'or de l'épreuve avec un total de 7 points (on additionnait les places dans les différentes disciplines), devant le Norvégien Ferdinand Bie (21 pts) et l'Américain James Donahue (29 pts). Après cette entrée en matière couronnée de succès, Jim Thorpe participa aux deux concours du saut en hauteur et du saut en longueur. Il prit dans le premier la 4ème place à égalité avec son compatriote Egon Erickson avec pour meilleure performance un saut à 1m87 (l'Américain Alma Richards l'emporta avec une barre de 1m93) à seulement deux centimètres du recordman du monde de l'époque, premier homme à franchir la barre des 2 mètres, George Horine. En saut en longueur, il finit "seulement" septième avec un meilleur saut à 6m89, loin des 7m60 (synonymes de record olympique) du vainqueur, lui aussi américain, Albert Gutterson. La dernière épreuve pour Jim Thorpe était le décathlon dont le favori était le héros local Hugo Wieslander. Thorpe s'imposa avec près de 700 points d'avance sur le Suédois, remportant au passage 4 des 10 épreuves : le lancer du poids, le saut en hauteur, le 110 mètres haies et le 1 500 mètres. Durant la remise des prix, le roi Gustav V de Suède déclara qu'il était "le plus grand athlète du monde". Lors de ces JO suédois, Thorpe fit aussi une apparition dans un deux matchs d'exhibition de baseball qui opposait deux équipes d'athlètes américains. Ce n'était pas la première fois que Jim Thorpe s'essayait à ce sport et cela allait bientôt déclencher une tempête dans le monde très feutré de l'olympisme...


A cette époque là, les règles régissant le statut amateur des athlètes participant aux Jeux Olympiques étaient très strictes. Les athlètes qui avaient reçu des récompenses financières lors de compétitions, qui étaient professeurs de sport, ou qui avaient auparavant joué contre des professionnels n'étaient pas considérés comme "amateur" et n'avait donc pas le droit de prendre part aux compétitions olympiques. La rigidité extrême de ces règles allait causer la chute de Jim Thorpe dans ces temps où l'amateurisme marron était roi. En effet, début 1913, un journaliste américain en quête de sensation révéla que Thorpe avait joué comme professionnel au baseball. C'était effectivement le cas puisqu'il avait participé à l'Eastern Carolina League pour l'équipe de Rocky Mount Railroaders, en 1909 et 1910, recevant une paye minuscule : 2$ par match et au mieux de 35£ par semaine. C'était alors une pratique courante pour les joueurs universitaires de monnayer leurs talents durant l'été dans des équipes professionnelles mais la plupart, au contraire de Thorpe, utilisaient pour l'occasion des pseudonymes. Si le grand public ne se soucia guère du passé de Thorpe, la AAU (Amateur Athletic Union) prit l'affaire très au sérieux. Elle le déchut rétroactivement de son statut amateur et demanda au CIO de faire de même ce qu'il fit à l'unanimité. Le Comité Olympique décida d'enlever à Jim Thorpe ses titres, médailles et récompenses et de le déclarer "professionnel". Le Norvégien Ferdinand Bie et le Suédois Hugo Wieslander furent donc respectivement déclarer champions olympiques du pentathlon et du décathlon. Toute sa vie durant, Jim Thorpe fut donc mis au ban du monde olympique comme un paria, privé de médailles qu'il avait légitimement gagné. Il ne fut réhabilité qu'en 1982, près de 30 ans après son décès lorsque le CIO décida de réintégrer Thorpe comme champion olympique ! Fait insolite, il y a donc dans le palmarès des Jeux Olympiques de 1912, deux champions olympiques du pentathlon et deux champions olympiques du décathlon.


Peu après cette affaire, de nombreuses équipes de baseball professionnelles voulurent engager Jim Thorpe. En 1913, il s'engagea avec les New York Giants et joua sporadiquement comme outfielder durant trois saisons. Le manager des Giants John McGraw le voyait plus comme un argument médiatique que comme un joueur régulier alors que Thorpe revenait à un sport qu'il n'avait pas pratiqué depuis plus de deux ans. C'est ainsi que si les Giants disputèrent (et perdirent) les World Series en 1913 face aux Philadelphie Athletics (4-1), Jim Thorpe n'eut pas l'occasion d'y participer. Après une saison 1916 blanche, il revint en 1917 mais fut vendu tôt dans la saison aux Cincinnati Reds. Il ne fit qu'un bref passage dans l'Ohio, agrémenté tout de même par 77 matchs, puisqu'il retourna aux Giants en 1918. Il fut échangé en 1919 contre Pat Ragan des Boston Braves. Il y jouera ces derniers matchs de ligue majeure cette même année. En tout, en 6 saisons en MLB (Major League Baseball), il disputa 289 rencontres pour 91 runs marqués et 82 "runs" battus pour une moyenne à la batte de 0,252. Pour vous situer, le légendaire Babe Ruth affiche quant à lui une moyenne de 0,342 sur 22 saisons. Jim Thorpe continua à jouer au baseball dans des ligues mineures jusqu'en 1922. Mais revenons en arrière, parallèlement à sa carrière de baseballer, Thorpe n'avait pas abandonné le football américain. En 1915, il avait signé avec les Canton Bulldogs pour un salaire de 250$ par match, un salaire énorme à cette époque. Thorpe était exactement ce qu'attendait de lui, le manager général des Bulldogs Jack Cusack : un joueur au talent exceptionnel (pouvant jouer à de très nombreux postes différents) et une attraction inégalable pour le public. Avec Thorpe comme joueur et coach, les Bulldogs remportèrent des "championnats du monde non officiels" en 1916, 1917 et 1919. En 1920, les Bulldogs furent un des 14 équipes fondatrices de l'American Professional Football Association (APFA), qui, deux années plus tard, allait devenir la National Football League (NFL) appelée à devenir célèbre. Jim Thorpe fut nommé président de l'APFA, tout en continuant à jouer et à entraîner pour les Bulldogs. Canton termina la première saison de l'histoire de la NFL avec un bilan de 7 victoires pour 4 défaites et 2 matchs nuls. En 1921, Jim Thorpe quitta les Bulldogs pour les Cleveland Tigers où il tint également le rôle d'entraîneur/joueur avec à la clé un maigre bilan de 3 victoires pour 5 défaites. Mais comme beaucoup d'équipes de l'époque, la franchise de Cleveland disparut à la fin de la saison suite à des problèmes financiers. Thorpe rejoignit alors une autre franchise de l'Ohio, les Oorang Indians composée uniquement d'Amérindiens. Même si les résultats de l'équipe restèrent très modestes (3-6 en 1922 et 1-10 en 1923), Thorpe fit une nouvelle fois étalage de tout son talent, étant même sélectionné par la Green Bay Press Gazette dans l'équipe NFL de 1923. Bel exploit pour un joueur dont la franchise avait des résultats pour le moins peu reluisants. Les années suivantes, Thorpe porta le maillot de différentes franchises les Rock Island Independents, les New York Giants avant de faire un éphémère retour aux Canton Bulldogs et de conclure sa carrière professionnelle aux Chicago Cardinals en 1928 à l'âge de 41 ans. Jim Thorpe aura en tout participé à 52 matches en NFL pour six équipes différentes. Ces quelques matchs lui auront permis de signer une performance pour le moins insolite : il a évolué pour la franchise des New York Giants dans deux ligues majeures différentes : en MLB et en NFL ! Un exploit qui semble pour le moins inimaginable à l'heure actuelle mais qui n'est pourtant pas inégalé. Steve Filipowicz en fit de même dans les années 1940...


Après sa carrière sportive, Jim Thorpe dut faire plusieurs travails pour faire vivre sa famille. Durant la Grande Dépression en particulier, Thorpe fit de nombreux rôles de figuration dans des films, jouant notamment des rôles d'indiens dans les Westerns. Il fit également une très courte apparition dans le chef d'œuvre de Ernest Schoedsack et Merian Cooper, King Kong en 1933. Il travailla également comme maçon, videur, agent de sécurité et rejoignit même brièvement la marine marchande américaine en 1945. Sa santé se dégrada au début des années 50 et une troisième attaque cardiaque l'emporta le 28 Mai 1953 à son domicile de Lomita en Californie à l'âge de 64 ans. Un grand champion s'en allait, athlète on ne peut plus complet, véritable vedette des premiers temps épiques de la NFL, élu troisième athlète américain du XXème siècle par l'Associated Press derrière Babe Ruth et Michael Jordan, excusez du peu !


Ses Jeux de Stockholm :

olympicflag


Pentathlon : 

Saut en longueur : 7m07
Lancer de Javelot : 46m71
200 mètres : 22"9
Lancer du Disque : 35m57
1 500 mètres : 4'44"8

Décathlon :

100 mètres : 11"2
Saut en Longueur : 6m79
Lancer du Poids : 12m89
Saut en Hauteur : 1m87
400 mètres : 52"2
Lancer du Disque : 36m98
110 mètres Haies : 15"6
Saut à la Perche : 3m25
Lancer de Javelot : 45m70
1 500 mètres : 4'40"1

Posté par xav73 à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur "Sir, you are the greatest athlete in the world."

    mohamed

    salu sa va

    Posté par yougi, 03 novembre 2010 à 20:56 | | Répondre
Nouveau commentaire